Réduire l'empreinte carbone de l'université

Engagée dans une démarche d’exemplarité de lutte contre le changement climatique, l’université a réalisé son bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) pour définir sa trajectoire bas carbone.
Campus de Beaulieu : la rénovation du bâti des édifices des années 60

L'université a réalisé son Bilan Carbone®

Pour définir des objectifs de réduction des émissions de GES (Gaz à effet de serre) dans le temps, l’université a réalisé son bilan qui va au-delà des exigences réglementaires et qui portent sur l’évaluation des émissions directes (scope 1) et indirectes (scope 2). Le bilan réalisé étend la quantification aux émissions indirectes de l'université (scope 3 : achats, déplacements professionnels, transport de marchandises en amont et aval, déchets) et ce pour l’ensemble de ses sites et campus.

Pour 2019, les émissions sont de 38500 tco2eq

  • 1er poste : Achats de biens et services 15 300 tco2eq soit 40 %
  • 2e poste : les déplacements professionnels et les trajets domicile-campus (des personnels et étudiants) avec 12 200 tco2eq soit 32 %
  • 3e poste : les consommations d’énergie avec 7 100 tco2eq soit 19 %

Voir la présentation synthétique du bilan carbone

Un plan de transition bas carbone est en cours de finalisation.

Les laboratoires estiment leur empreinte carbone

En 2021, le laboratoire Géosciences Rennes a réalisé un bilan GES de ses activités en s’appuyant sur l'outil développé par le collectif « Labos 1point5 » qui tient compte des spécificités des laboratoires. Ce bilan leur a servi à proposer des actions de réduction de l’empreinte carbone. Deux chargés de mission accompagnent les unités de recherche la réalisation de leur bilan en particulier en aidant l’utilisation de l’outil GES1point5 et dans leur démarche DD&RS globale.

La communauté universitaire sensibilisée au réchauffement climatique

Fresque du climat : Atelier de sensibilisation des participants aux causes et conséquences du changement climatique © F OBE - UR1

L’université propose des ateliers de la Fresque du climat aux étudiant.e.s et personnels. A travers ce jeu de cartes basé sur les rapports du GIEC, qui permet d’appréhender le fonctionnement du climat, il s’agit de sensibiliser la communauté universitaire dans son ensemble pour susciter les prises de conscience et transformer les comportements. En 2021, plus de 360 personnels et étudiants ont été sensibilisés par ce biais et 43 personnes ont été formées à l’animation de cet atelier.