Maxime ROBIC, candidat rennais à "Ma Thèse en 180 secondes" 2022


Avant de participer aux qualifications rennaises organisées le 1er mars 2022, Maxime ROBIC – Université de Rennes 1 / Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA), Centre Inria de l’Université de Rennes – a répondu à nos questions. Son sujet de thèse : « Asservissement visuel d’une constellation de satellites ».

Maxime Robic, candidat n°14


Pourriez-vous vous présenter et nous raconter votre parcours ?

Je m’appelle Maxime et j’ai 24 ans, je suis né à Chartres. Après un bac scientifique à Châteaudun, je suis parti souffrir deux ans en prépa MPSI à Tours, puis j’ai intégré une école d’ingénieurs en aéronautique, l’ISAE-ENSMA en parallèle de laquelle j’ai effectué un master en informatique embarqué à Poitiers. Et je suis aussi féru d’espace depuis pas mal de temps maintenant.

J’ai toujours eu envie de concilier l’informatique avec le spatial – deux domaines qui m’ont toujours plu. Je considère avoir réussi à le faire avec ma thèse que je fais depuis maintenant plus d’un an à l’IRISA. Je suis très heureux de faire ce que je fais et j’espère pouvoir transmettre ce sentiment à ceux qui m’écouteront.

Quel est votre sujet de thèse ?

Ma thèse s’intitule « Asservissement visuel d’une constellation de satellites ».

Pourquoi participez-vous à Ma thèse en 180 secondes ?

J’adore la vulgarisation scientifique, je participe d’ailleurs à d’autres événements sur le sujet, et pouvoir parler de mon sujet et plus globalement de ma passion me plaît beaucoup. Je fais également du théâtre et j’avoue que ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de se produire en face d’un public aussi important.

Qu’est-ce qui vous paraît le plus difficile à réaliser dans l’exercice ?

Être concis, organisé et précis, c’est un peu tout le contraire de moi-même en fait, donc évidemment ça n’a pas été chose aisée de construire mon discours.

Qu’est-ce que les 2 journées de formation vous ont apporté ?

Cela m’a permis de me rendre compte à quel point on fait tous des choses différentes et le besoin qu’il y a d’expliquer la science avec des choses simples. D’ailleurs cela m’a permis de mieux comprendre ce que je faisais aussi car en essayant de vulgariser quelque chose de compliqué, on le rend beaucoup plus simple pour soi aussi.

En complément, auriez-vous un trait de votre personnalité, une anecdote à partager pour mieux vous connaître ?

On dit souvent de moi que je suis très souriant ahah, et j’aime énormément l’acting et le théâtre, que j’essaye de concilier dans ma vie de doctorant. J’espère arriver à vous faire passer un bon moment, court, mais intense !

« Je suis très heureux de faire ce que je fais et j'espère pouvoir transmettre ce sentiment à ceux qui m'écouteront. »

Maxime ROBIC – Doctorant

Découvrir les autres candidats


Retour à la présentation de la nouvelle édition 2022