Camille DUCHESNE, candidate rennaise à "Ma Thèse en 180 secondes" 2022


Avant de participer aux qualifications rennaises organisées le 1er mars 2022, Camille DUCHESNE – Université de Rennes 1 / Laboratoire Nutrition, métabolismes et cancer (NUMECAN) / CHU de Rennes – a répondu à nos questions. Son sujet de thèse : « Implication de la barrière épithéliale intestinale et du microbiote dans la genèse de phénomènes intestinaux inflammatoires chez des enfants porteurs de la maladie de Hirschsprung ».

Camille Duschesne, candidate n°9


Pourriez-vous vous présenter et nous raconter votre parcours ?

Je m’appelle Camille, j’ai 28 ans et je suis bretonne d’origine. Depuis 10 ans, j’étudie la médecine à Rennes et je me suis spécialisée en chirurgie pour enfant il y a 3 ans. La recherche – en laboratoire – m’a toujours intéressée depuis le début de mon parcours et notamment la biologie cellulaire et le microbiote. C’est pourquoi j’ai réalisé en parallèle de mes études un parcours de Biologie avec un Master 2 il y a deux ans et aujourd’hui une thèse. Grâce à cette thèse, je souhaite diversifier mon quotidien en conciliant la chirurgie, la recherche et j’espère un jour l’enseignement. La plus belle récompense dans mon parcours serait de pouvoir transposer mes travaux de laboratoire dans mon quotidien de médecin.

Quel est votre sujet de thèse ?

Mon sujet de thèse a pour objectif de comprendre les mécanismes impliquant la barrière épithéliale intestinale et le microbiote dans la genèse de phénomènes intestinaux inflammatoires chez des enfants porteurs de la maladie de Hirschsprung.

Pourquoi participez-vous à Ma thèse en 180 secondes ?

Je participe à Ma thèse en 180 secondes car je trouve que c’est un challenge très ludique d’expliquer mon projet au grand public sous ce format.

Qu’est-ce qui vous paraît le plus difficile à réaliser dans l’exercice ?

Le plus difficile dans l’exercice, c’est de réussir à résumer plusieurs années de recherche en 180 secondes…

Qu’est-ce que les 2 journées de formation vous ont apporté .

Ces 2 journées m’ont aidée à construire puis perfectionner mon discours. Cela grâce aux conseils des formateurs mais également des autres doctorants.

En complément, auriez-vous un trait de votre personnalité, une anecdote à partager pour mieux vous connaître ?

Au quotidien j’aime les choses manuelles. Pourquoi ? Parce qu’elles sont concrètes et que j’ai besoin de voir rapidement le résultat de mon travail. C’est pourquoi j’ai choisi la chirurgie mais aussi la biologie cellulaire. Voir grandir les cellules de jour en jour, c’est concret, non ? Ça explique aussi sûrement pourquoi ma seconde passion, c’est la cuisine !

« Au quotidien j’aime les choses manuelles. Pourquoi ? Parce qu’elles sont concrètes et que j’ai besoin de voir rapidement le résultat de mon travail.  »

Camille DUCHESNE – Doctorante

Découvrir les autres candidats


Retour à la présentation de la nouvelle édition 2022