Cette nouvelle édition est ouverte aux catégories B et C


En 2019-2020 s’est déroulée la première édition de la bourse à la mobilité des personnels de catégorie A. Afin de favoriser la mobilité de l’ensemble de leurs personnels, les 7 établissements membres du projet Université de Rennes lancent en 2021 la 2è édition à destination des catégories B et C, titulaires ou en CDI, toutes filières et tous métiers confondus.[1]

Changer régulièrement de fonctions et d’environnement de travail est une source d’enrichissement et de motivation qui rejoint les enjeux de qualité de vie au travail. La mobilité permet de développer ses propres compétences et capacités d’adaptation dans un contexte de mutations rapides au sein de nos organisations.

Le dispositif proposé à nos agents vise à augmenter les possibilités offertes, tout en apportant des garanties fortes aux participants, notamment le libre choix des postes et la possibilité de se désister jusqu’à la phase de vœux des postes. Il offre également l’occasion de faire le point sur son parcours et de se projeter vers la suite de sa carrière. Au-delà des mobilités qui en découleront, l’intérêt de cette opération réside aussi dans sa dimension collective. Ainsi, les temps d’échange prévus pourront aider les participants dans leur réflexion et dans leur démarche.

Cette 2è édition offre la possibilité à plus de 1300 agents répartis sur les 7 établissements de découvrir et de participer à cette bourse à la mobilité des personnels. Les intéressés prendront connaissances des fiches de postes et effectueront leurs vœux grâce à l’outil collaboratif jeparticipe.univ-rennes.fr. A mi-parcours, un forum permettra à chaque participant de rencontrer les chefs de services des postes qui les intéressent afin de se conforter dans leur choix.

Parce que la mobilité se prépare, cette nouvelle édition de la bourse à la mobilité proposera également des ateliers de formation : comment faire ou rafraichir un CV, comment élaborer son portefeuille de compétences, comment se préparer à l’entretien.

De façon générale, ces rencontres présentielles ou virtuelles, en fonction du contexte sanitaire, rejoignent notre volonté de renforcer la connaissance mutuelle et le travail en transversalité, au sein de chaque établissement et à l’échelle du site rennais.

[1] Sauf la filière bibliothèques, au vu des modalités spécifiques de gestion des mouvements