En septembre 2021, les sept établissements membres du projet UniR ont formalisé leur rapprochement dans une convention de coordination territoriale. Cette dynamique est aujourd’hui poursuivie avec la création d’un établissement public expérimental (EPE) qui se nommera Université de Rennes. À l’issue d’un vote mené dans les sept conseils d’administration, et sous réserve du vote final des statuts par les instances des établissements, les établissements se projettent vers le futur établissement de la manière suivante :

  • l’Université de Rennes 1 se transforme en EPE, ses composantes de formation et de recherche ainsi que ses services deviennent ceux de l’Université de Rennes ;
  • l’École nationale supérieure de chimie de Rennes, l’ENS Rennes et Sciences Po Rennes se positionnent comme établissements-composantes au sein de l’EPE et conserveront à ce titre leur personnalité morale et juridique ;
  • l’Université Rennes 2, moteur pour l’interdisciplinarité sur le site, souhaite devenir université associée ;
  • l’INSA Rennes opte pour le positionnement d’établissement associé ;
  • l’EHESP envisage de devenir établissement-composante ou établissement associé de l’EPE et se positionnera d’ici la fin du premier trimestre.

Par ailleurs, les organismes nationaux de recherche présents sur le site rennais – CNRS, INRAE, Inria, Inserm – et le CHU de Rennes souhaitent être partenaires de l’établissement nouvellement créé afin de contribuer pleinement à sa stratégie scientifique.

Qu’est-ce qu’un établissement public expérimental ?

Un établissement public expérimental (EPE) est une forme de regroupement d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche permise par l’ordonnance n° 2018-1131 du 12 décembre 2018 relative à l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Un EPE permet d’expérimenter de nouveaux modes d’organisation et de fonctionnement, afin de réaliser un projet partagé défini par les établissements qu’il regroupe, dans le respect des objectifs et des missions du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche.


Consulter toutes les réponses à la FAQ

Une double ambition en formation et en recherche


La constitution de cet établissement de plein exercice a une double ambition : en matière de formation, d’encourager les synergies et les complémentarités entre les différents acteurs du site pour la réussite de tous leurs étudiants ; et en matière de recherche et d’innovation, d’affirmer une signature scientifique de haut niveau autour de trois transitions sociétales majeures – la santé, l’environnement et le numérique.

La création d’un EPE permettra ainsi d’atteindre les objectifs suivants :

définir une stratégie unifiée sur les grands enjeux de formation, de recherche et d’innovation 

renforcer l’attractivité, la lisibilité et la reconnaissance du site rennais à l’échelle nationale, européenne et internationale 

capitaliser sur les réussites communes, les faciliter et en pérenniser les résultats, en particulier sur les grands appels à projets nationaux et européens ;

se doter de moyens renforcés au bénéfice des personnels et des étudiants.

Un projet au service des étudiants et des personnels


La création d’un établissement public expérimental a pour ambition de constituer sur le site rennais une université attractive reconnue internationalement pour la qualité de sa recherche et de ses formations, et d’encourager les synergies entre les composantes, les établissements-composantes et les établissements et organismes associés.
Ainsi, les étudiants pourront bénéficier de nouvelles formations, ainsi que de passerelles entre établissements et de partenariats (entreprises, universités étrangères, etc.) plus nombreux. Le développement durable et la responsabilité sociétale seront au cœur de la stratégie partagée. Des politiques communes seront définies en matière de recrutement, de formation professionnelle, de bien-être au travail, d’égalité femmes-hommes et de lutte contre les discriminations. En matière de patrimoine immobilier, des programmes de rénovation seront développés afin d’améliorer la qualité de vie au travail et des études et de viser la neutralité carbone pour des campus durables et écoresponsables.
Enfin, l’EPE sera fondé sur le principe de la démocratie universitaire et associera ainsi personnels et étudiants à la gouvernance et au fonctionnement de l’établissement en garantissant leur représentation.