Disparition de Jacques Le Bourva

Le professeur d’économie Jacques Le Bourva s’est éteint à l’âge de 95 ans. Cheville ouvrière de la constitution de l’Université de Rennes 1, il fut aussi l’artisan de la création de la faculté des sciences économiques au début des années 1970.
Jacques Le Bourva

Un négociateur à la tête de l'assemblée constitutive

Jacques Le Bourva est né à Paris le 4 Septembre 1927. Après des études à la faculté de Droit et la faculté de Lettres de Rennes, il obtient un doctorat es sciences économiques en 1952. Sa thèse portait sur l'inflation en France après-guerre. 
Agrégé en 1956, le professeur d’économie devient doyen de la faculté de droit et des sciences économiques de Rennes à la fin des années 1960. 
Suite à la loi Edgar Faure d'orientation de l'enseignement supérieur qui scinda l’Université de Rennes en deux établissements, Jacques Le Bourva présidera, entre 1969 et 1970, l’assemblée constitutive chargée de rédiger les statuts de l’université.
Il assumera ainsi l’administration provisoire de l’université jusqu’aux premières élections, en février 1971.
Cheville ouvrière de la constitution de l’Université de Rennes 1, il sera également un acteur important de la mise en place de sa faculté des sciences économiques sur le site Hoche, en œuvrant notamment à la création de la première unité de recherche associée au CNRS en économie dont le Crem, Centre de recherche en économie et management, est aujourd’hui l’héritier. 

Un pionnier de l’analyse économique dans l’Université française

Spécialiste en macroéconomie et économie monétaire, Jacques le Bourva a contribué au concept de multiplicateur et diviseur de crédit. Il a aussi assuré de nombreuses missions de conseils auprès de la Direction des études économiques et financières du Crédit Lyonnais, de la Commission des Communautés européennes à Bruxelles et du Commissariat au Plan. Jacques le Bourva a enseigné à la faculté des sciences économiques de l’Université de Rennes 1 jusqu’en 1992. 

Edité en 2000, “Monnaie, croissance et marchés” un ouvrage collectif coordonné par l’économiste Jean-Luc Gaffard et Michel Glais, professeur à la faculté des Sciences économiques, avait réuni, en hommage au Professeur Jacques Le Bourva, les contributions de plusieurs chercheurs de notoriété internationale dans le domaine de l'étude des déséquilibres qui affectent les économies contemporaines. Dans leur préface, les auteurs y saluent “un pionnier de l’analyse économique dans l’Université française” et mettent en exergue le scepticisme et l’exigence de sa démarche.

Scepticisme de ceux qui se posent des questions de fond et qui doutent de leurs réponses.
Exigence morale et intellectuelle de ceux qui se refusent à se laisser aller à l’écriture facile sur les sujets à mode (...).
Cette attitude a fait de Jacques Le Bourva un exemple pour ses étudiants. 

Retraité de l’université depuis 30 ans, Jacques Le Bourva est décédé à Lyon le 19 octobre.