Carole Nocéra-Picand, chevalier de l'Ordre national du Mérite

Vice-présidente en charge de la transformation pédagogique et de la pédagogie numérique, Carole Nocéra-Picand a été décorée par Guy Cathelineau, président honoraire de l'Université de Rennes 1 de l'insigne de chevalier de l'Ordre national du Mérite. Dès les années 2000, par son engagement et son implication, elle a mis en place une politique volontariste dans le domaine de la pédagogie de l'enseignement supérieur. Son action a contribué au positionnement de l’Université de Rennes 1 comme acteur incontournable dans cette thématique.
Cérémonie de l'Ordre national du Mérite pour Carole Nocéra Picand le 23 juin 2022, avec David Alis, président de l'Université de Rennes 1 et Guy Cathelineau, président honoraire - Crédit G. Le Page

Des lettres classiques à la pédagogie

Carole Nocéra-Picand entame sa carrière en tant que professeur de lettres classiques entre 1983 à 1986. Puis elle poursuit comme formatrice titulaire au sein du Centre Académique de Formation Continue (CAFOC) de la délégation académique à la formation continue (DAFCO) de 1987 à 1997 à Rennes, ainsi qu’à Metz la dernière année. Elle est ensuite recrutée en 1998 par le centre universitaire de coopération économique et sociale (CUCES) à l’Université de Nancy pendant deux ans, en tant que chef de projet de « Nancy Universités Ouvertes », premier projet de développement de la formation continue à distance soutenu par le ministère de l’enseignement supérieur. En 2000, elle rejoint sur le même type de poste le projet Allègre porté par les deux universités rennaises. Côté Université de Rennes 1, elle est alors rattachée au service de formation continue.

A partir des années 2000, Carole Nocéra-Picand met en place une politique volontariste dans le domaine de la pédagogie de l'enseignement supérieur par son engagement et son implication, ce qui a contribué au positionnement de l’Université de Rennes 1 comme acteur incontournable dans cette thématique. Elle a ainsi développé ou initié des activités reconnues, citées comme exemple au niveau national (campus numériques dont ENVAM, MOOCs, PIA DUNE, AMI du ministère…).

En 2001, sollicitée par le président de l’Université de Rennes 1, elle positionne deux projets dans le premier appel national à constitution d’une offre de formation mutualisée à distance, les campus numériques français : ENVAM et CIAN. Sur 60 projets financés à l’époque par le ministère, ce sont les deux seuls CNF encore existants en France. Carole Nocéra-Picand est ainsi directrice du campus numérique ENVAM depuis 20 ans.Depuis 2003, en qualité de directrice du service de pédagogie universitaire et des TICE (SUPTICE) de l’Université de Rennes 1, elle promeut et met en œuvre le développement de la pédagogie et du numérique au plus près des besoins des enseignants et des partenaires de l’établissement en terme de formations, de dispositifs innovants et de création de ressources pédagogiques, à un niveau rarement atteint au niveau national. Ainsi son service, qui a initié le recrutement d'ingénieurs pédagogiques dès 2003, à une époque où ce métier était quasi inconnu, a été pionnier en France et poursuit son évolution en s'engageant dans une démarche d'organisation apprenante très innovante au sein d'un service opérationnel..
En 2017, Carole Nocéra-Picand pilote la Maison de la Pédagogie, structure de coordination des services d'appui à la pédagogie sur le site rennais. Elle y anime toutes les actions prévues dans le PIA 2 Développement d’universités numériques expérimentales DESIR obtenu par les établissements rennais en 2017 et siège au comité de direction et au comité stratégique du projet. Elle est également membre du bureau exécutif et du comité stratégique du PIA 3 Nouveaux cursus à l’université Cursus Ide@L également remporté par les établissements rennais.

Des missions au service de la stratégie de l'université

En 2002, le président de l’université lui propose de mettre son expertise au service de la stratégie de l’université. Elle rejoint son équipe en tant que chargée de mission. En septembre 2020, elle est nommée vice-présidente déléguée en charge de la transformation pédagogique et de la pédagogie numérique. Elle siège également au bureau de la commission de la formation et de la vie universitaire.

Au niveau régional, elle s’est investie pendant une quinzaine d’années via la création et le pilotage du Campus Numérique de Bretagne et du projet Université Numérique en Région Bretagne. Elle a dirigé le pôle pédagogie numérique de la COMUE UBL (Université Bretagne Loire) et a créé le premier centre mutualisé de formation des enseignants, l'Université des TICE, qui a réuni l’année de sa création (2016) plus de 1 000 personnes en formation.

En tant qu’experte, Carole Nocéra-Picand a collaboré auprès de la SDTICE du Ministère de 2004-2008, auprès de la DGESIP du Ministère pour le contrat quinquennal de 2009-2014. Puis de 2017 à 2020, elle a assuré une mission de conseiller à la MIPNES (Mission de la pédagogie et du numérique pour l’enseignement supérieur), où elle a eu notamment en charge le dossier de l'accompagnement des enseignants du supérieur et de l'engagement étudiant. En 2017, elle a été nommée par le ministère, sur proposition du directeur de l’EHESP, membre du conseil des formations de cette école de santé publique.

Un rôle important en matière de transformation pédagogique pendant la crise sanitaire

En raison de l’épidémie COVID-19, l’ensemble des activités de l’Université de Rennes 1 a été repensé. Dans ce cadre, Carole Nocéra-Picand a pris en main l’organisation opérationnelle du soutien aux enseignants pour leur permettre d’assurer la continuité pédagogique et les accompagner dans le déploiement de l’enseignement à distance. Elle a initié l’organisation de réunions inter services pour faciliter la mise en place des actions. Elle a effectué des propositions concernant les services à offrir. De par son expérience, elle a partagé sa connaissance des ressources vives, ce qu’on pouvait faire et qui pouvait le faire (arrivée d’un nouveau DSI et changement de l’équipe politique).
 
Elle a mis en place au niveau de son service d’une « task force » de 7 personnes : offre de formation massive qui a touché 1 000 personnes en 6 mois (1 855 inscriptions au total sur 70 sessions organisées), 1 500 tickets d’assistance gérés, 400 vidéos déposées sur le serveur, 5 guides complets créés en 4 mois (enseigner à distance, évaluer à distance, tutorer à distance, scénariser son hybridation) et 120 tutoriels.

Un comité audiovisuel a également été créé pour regrouper les agents de l’image et du son disséminés dans les composantes et de les fédérer afin d’agir plus collectivement et créer un marché audiovisuel qui permette la construction d’une réelle politique de l’audiovisuel à l’Université de Rennes 1.
Elle a aussi œuvré à l’élargissement du plan de soutien à l’enseignement, avec l’achat de matériel audiovisuel, en supplément du marché d’équipements d’amphi conduit en urgence en juin-juillet 2020.

De manière générale, elle a eu une démarche proactive : proposition de prêt de matériel aux enseignants, aide à ceux qui n’avaient plus d’ordinateurs ou de casques, réponse positive pour la prise en en charge d’acquisition d’équipements pour les salles et amphis (marché, gestion financière, communication, visites, relations prestataires…).

Depuis la rentrée 2020, elle poursuit la mise en place des sessions de formations pour les enseignants et l’investissement matériel (outils de visioconférence, renforcement de Moodle, marché équipements…) et développe l’accompagnement (transformation des contrats étudiants BU en auxiliaires d’enseignement pour aider les professeurs dans les composantes, mise en place d’assistants techno pédagogiques dans les collegia…).

Avec l’appui de Carole Nocéra-Picand, l’Université de Rennes 1 a ainsi fait pendant la crise sanitaire un "bond en avant" en matière d’équipement numérique et formation des personnels à la transformation pédagogique.

En route vers le projet AIR « Augmenter les Interactions à Rennes »

Tout en aidant l’université à négocier le virage numérique amplifié par la crise, Carole Nocéra-Picand et Olivier Wong-Hee-Kam, VP en charge du numérique, ont travaillé de concert avec l’INSA et l’Université Rennes 2 pour répondre à l’appel à manifestation d’intérêt “Démonstrateurs numériques dans l’enseignement supérieur”. Doté de 7,75 millions d’euros par l’ANR, le projet « AIR – Augmenter les Interactions à Rennes » lancé en février 2022 vient conforter la stratégie des partenaires du site rennais pour garantir la qualité de l’expérience étudiante.

Ainsi, par son engagement et son implication, Carole Nocéra-Picand a mis en place une politique volontariste dans le domaine de la pédagogie de l'enseignement supérieur. Son action a contribué au positionnement de l’Université de Rennes 1 comme acteur incontournable dans cette thématique.